PHYSIQUE APPLIQUEE - CHOLET Renaudeau - La Mode - L’Hyrôme

Energie mécanique

Dernier ajout : 29 mars.

Notions et contenu Capacités exigibles / Activités expérimentales
Référentiels et trajectoires. Notion de solide. Mouvement de translation d’un solide. *Choisir un référentiel et caractériser un mouvement par rapport à celui-ci.
  • Distinguer différents types de translation.
  • Comparer les trajectoires des différents points d’un solide en translation.
  • Assimiler le mouvement d’un solide en translation à celui d’un point matériel (centre de masse) concentrant toute sa masse.
Mouvement rectiligne : vitesse moyenne.

Vitesse.

Accélération.

*Écrire et exploiter la relation entre distance parcourue, durée du parcours et vitesse moyenne pour un point en mouvement rectiligne.
  • Dans le cas d’un mouvement rectiligne, définir la vitesse comme la limite de la vitesse moyenne pour un intervalle de temps infiniment petit.
  • Dans le cas d’un mouvement rectiligne, définir la vitesse comme la dérivée par rapport au temps de la position x(t) et l’accélération comme la dérivée par rapport au temps de la vitesse.
  • Mesurer des vitesses et accélérations dans le cas d’un mouvement rectiligne.
Actions de contact et actions à distance.

Exemples de forces s’exerçant sur un objet :

  • poids ;
  • force exercée par un support ;
  • force élastique ;
  • force de frottement fluide.

Résultante des forces appliquées à un solide.

*Exploiter la représentation d’une force s’exerçant en un point par un vecteur : direction, sens et norme.
  • Identifier, inventorier, caractériser et modéliser par des forces, les actions mécaniques s’exerçant sur un solide.
  • Effectuer un bilan quantitatif de forces pour un solide à l’équilibre ou en translation rectiligne uniforme.
Travail d’une force.

Énergie cinétique d’un solide en mouvement de translation.

Transfert d’énergie par travail mécanique.

*Écrire et exploiter l’expression du travail d’une force constante.
  • Écrire et exploiter la relation de définition de l’énergie cinétique d’un solide en translation.
  • Relier une modification de l’énergie cinétique d’un solide en translation rectiligne à la nature de son mouvement (accéléré ou décéléré).
  • Associer une variation d’énergie cinétique d’un solide en translation au travail des forces appliquées.
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0